Rédigé par Ondine

Ce week-end a bien failli tomber à l’eau, mais avec la motivation infaillible de Déborah, le sacrifice de Nicolas et la présence non négociable de Tayeb, nous partons finalement pour Cormot en Bourgogne pour ce week-end du 11 novembre !

La voiture chargée à bloc (Déborah a fait toutes les courses, trop bien !!), nous quittons Paris vendredi matin sous le soleil. 4h de route plus tard, nous arrivons dans sur place dans un maxi brouillard… ça commence bien. Heureusement, Waze nous a perdu et ce n’est pas exactement là… Un petit détour et nous voilà arrivés au secteur “gâteau”, petit secteur école pas haut qui va nous permettre de démarrer en douceur.

Révision des manips et première voie en extérieur pour Déborah (env. 10 mètres).

Après un déj’ tardif au sommet et quelques voies chacun, il faut déjà faire tomber les cordes pour arriver avant la nuit au châlet et prendre nos marques* (que les journées sont courtes en novembre !).

*Oui, ça peut être la guerre pour avoir des places car le CAF ne répartit pas les personnes/groupe entre les 2 châlets lors de la réservation et que le Rosselet, celui avec la grande cheminée, a plus de charme 🙂

Le feu de cheminée est lancé, Tayeb retrouve Zahour, croisé à Freissinières, venu avec Alexis tous les 2 de l’US Fontenay : une grande famille, la FSGT, je vous dis 😉 

Ca s’étire, ça cuisine, ça parle grimpe au coin du feu. Après ce moment convivial, nous allons nous effondrer dans le dortoir (non chauffé) au son de la douce symphonie des ronfleurs.

Le deuxième jour, le soleil pointe son nez, on opte pour le secteur de la “dame de Paris” (voies de 20/35 mètres), un peu plus à l’écart. C’est parti pour la “Gilbert du mou”, la “Savonneuse”, et les “Clous du Maréchal” notamment. 

Après un couché de soleil magique sur la vallée dans la brume, retour à la frontale pour pouvoir en profiter jusqu’au bout. Ce soir, nos collocs sont de sortie, la salle commune est pour nous et nous sommes les gardiens du feu. Après avoir refait le monde autour de notre festin du soir, Nicolas nous fait découvrir le jeu de dés Bang ! Tayeb prend rendez vous avec Nicolas pour de futurs soirées jeux !

Le dernier jour, nous partons sous un grand soleil au secteur Kim mais le temps de faire le pilier, à et la fameuse “Kim” et quelques autres voies, la brume rattrape Nicolas dans le beau dièdre l’opposition.

Le week-end se termine, il est temps de rentrer sur Paris. En sortant du parking nous croisons Mélanie qui a quitté le soleil d’Autin pour nous faire un coucou (aïe, mauvais timing !).

4h30 plus tard et une conduite sur autoroute dans un brouillard comme on en voit rarement (il ne faudrait “pas tomber dans le bartas”), nous voilà de retour sur la capitale des souvenirs brumeux… mais tellement contents de notre week-end !